❤ ❤ ❤ Focus sur le rosier White Magic

Le jardin de mon amie Béné regorge de merveilles! J’ai déjà présenté ici plusieurs de ses rosiers mais je suis loin d’en avoir fait le tour!
Aujourd’hui, je vous montre un petit rosier ravissant, si frais… ‘White Magic’. C’est une obtention de Louis Lens : un hybride de Moschata.
J’adore ses généreux bouquets de petites fleurs simples, blanc pur aux étamines dorées, qui lui donnent le charme bucolique d’un rosier sauvage.
Je suis «moschata addict »! Ces rosiers sont parmi mes préférés et je les recommande les yeux fermés!
Faciles de culture, ils ont naturellement un port souple et élégant, ils refleurissent abondamment, souvent de façon continue jusqu’aux gelées à la grande satisfaction des butineurs, puis offrent des petits cynorrhodons rouge-orangé en automne et leur feuillage est résistant aux maladies.

rosa ‘White Magic’, Hybride Moschata, L. Lens , 1989, petites fleurs de 3 cm, simples, blanches, parfumées, très remontant (06-10), soleil ou mi-ombre, H 120 à 150 cm, port souple en éventail, Très résistant aux maladies

Où l’installer?

A planter dans tous types de jardins, anglais, modernes, minimalistes ou naturels,…

Grâce à ses dimensions raisonnables (H 120 à 150 cm), cet élégant rosier trouvera facilement une place et il se marie harmonieusement avec toutes les autres belles du jardin, dans un massif de rosiers, de vivaces, de graminées ou d’arbustes, et même en petit grimpant sur une obélisque en fer forgé.

De manière générale, les rosiers hybrides de Moschata sont absolument indispensables dans un jardin: avant tout sains, ces rosiers arbustes remontants ont une élégance toute naturelle et ne demandent que peu de soins.
Assez rustiques, la plupart des hybrides musqués résistent à -18° et, si malgré tout, après un hiver trop rude, les branches gèlent jusqu’au sol, l’arbuste reprend de la base au printemps.

Les hybrides de Moschata s’adaptent à tout type de sol, même lourd ou sablonneux, pour peu que l’on soigne la plantation!

rosiers ‘White Magic’ et ‘Poustinia‘ avec une bordure grise de stachys byzantina, (dans le jardin de Béné)

Entretien

Après l’hiver, supprimez seulement les grappes de cynorhodons et les plus vieilles branches (celles de 2-3 ans).
L’été, enlever les grappes de fleurs fanées.
Si vous les supprimez au fur et à mesure, le rosier fleurira quasi continuellement tout l’été.
Si vous les supprimez toutes en même temps quand le rosier est défleuri, il remontera par vagues successives, plusieurs fois sur la saison.
Personnellement, je ne coupe plus les fleurs fanées à partir de août/septembre pour laisser ces rosiers fructifier.

rosa ‘White Magic’, Hybride de Moschata, L. Lens , 1989
rosier ‘White Magic’
rosa ‘White Magic’, fanaison propre et feuillage sain!
rosa ‘White Magic’, Hybride Moschata, L. Lens , 1989, petites fleurs de 3 cm, simples, blanches, parfumées, très remontant (06-10), soleil ou mi-ombre, H 120 à 150 cm, port souple en éventail, Très résistant aux maladies

3 commentaires sur “❤ ❤ ❤ Focus sur le rosier White Magic

  1. Bonjour Malo. Très joli ce rosier. Je cherche un rosier pour remplacer un botanique non remontant en haut d’un talus qui fait de longues branches trés trés épineuses et que j’ai de plus en plus de mal à tailler surtout maintenant car il est en compagnie de 3 hydrangéas : un quercifolia,un Annabelle et un inconnu blanc rosé. Il y a aussi un rosier Deborah un rosier Sénégal, un nandina Twilight, des acanthe et des althaea . Ça serait plus facile pour moi de tailler en mars. Crois- tu qu’il s’accorderait avec tout ce petit monde?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.