🌼 La ficaire fausse-renoncule

Touti rikiki mais maousse costaud, la ficaire fausse-renoncule forme des tapis de feuillage denses, avec des petites fleurs aux pétales jaune vif et brillants, dans une ambiance de sous-bois frais.
J’ai depuis longtemps renoncĂ© Ă  l’éradiquer d’un massif de mon jardin oĂč elle fleurit en ce moment, au ras des pĂąquerettes, en compagnie des primevĂšres. C’est peine perdue, tenace, elle revient dĂšs que j’ai le dos tournĂ©!

Cette envahisseuse finit par former un couvre-sol efficace pour les zones d’ombre, empĂȘchant toute concurrence (effet allĂ©lopathique, inhibant envers les autres plantes).
En plus, comme c’est l’une des premiĂšres fleurs aprĂšs l’hiver, elle peut ĂȘtre intĂ©ressante pour les butineurs qui se rĂ©veillent aux beaux jours. Faut voir les bons cĂŽtĂ©s! 😉

primula vulgaris et ficaire fausse-renoncule, Vivace, Floraison jaune d’or de mars à mai, Feuillage caduc, H 5 à 20 cm

Aujourd’hui, je la retrouve avec plaisir sur la place engazonnĂ©e devant notre appartement Ă  Strasbourg, au pied des grands arbres caducs, non loin de ravissantes petites violettes… Elle succĂšde donc aux eranthis que je prĂ©sentais le mois dernier quand ils fleurissaient avec les perce-neige…

Les feuilles en cƓur de la ficaire apparaissent en hiver, bien avant la floraison. Puis, Ă  la fin du mois de mai, la plante fane et disparaĂźt jusque l’annĂ©e suivante, les racines Ă©tant souterraines. Certaines racines, tubĂ©risĂ©es et chargĂ©es de rĂ©serves, sont en forme de figues
 ou de couilles, d’oĂč son drĂŽle de surnom «couilles d’évĂȘque ». 😉

Fleur de la Ficaire: 6 à 12 pétales, 20 à 40 étamines qui entourent de nombreuses carpelles au centre.

Elle colonise les bords de riviÚres, les fossés, les prés et les sous bois humides ou le pied des haies.  Elle indique souvent un sol neutre, riche mais mal drainé.
On la surnomme aussi Grenouillette, sans doute parce qu’elle aime les milieux humides (le nom de famille Ranunculus trouverait d’ailleurs ses origines dans le mot latin Rena, «grenouille»).

La ficaire fausse-renoncule (Ficaria verna, Ficaria ranunculoides ou Ranunculus ficaria) ou « couilles Ă  l’Ă©vĂȘque »

A la fin de la floraison, cette vivace produit des petits fruits (akĂšnes), dissĂ©minĂ©s par les fourmis et aussi, Ă  l’aisselle des feuilles, des petites racines aĂ©riennes tubĂ©risĂ©es de la taille d’un grain de blĂ© (appelĂ©s improprement bulbilles). Elles sont chargĂ©es de rĂ©serves et portent un bourgeon. Elles se dĂ©tacheront et iront germer un peu plus loin, assurant ainsi la dissĂ©mination de la plante.

Attention donc de ne pas dĂ©placer la terre provenant de lĂ  oĂč elle fleurit, au risque de la propager dans d’autres massifs
 A moins que vous souhaitiez justement remplir un sous-bois ou un talus difficile d’accĂšs ! 😉

La ficaire est-elle comestible ou toxique ? Les deux!

La toxicité de la ficaire est relative et dépend du stade de développement de la plante.
Elle contient de la proto-anémonine, une substance qui est irritante pour les muqueuses et dont la teneur augmente pendant et aprÚs la floraison.

Mais on peut consommer le jeune feuillage avant la floraison car Ă  ce stade sa teneur est encore assez faible dans les feuilles.

Goûtez donc seulement les jeunes feuilles, dans une salade mixte ou ciselées dans du fromage blanc, pesto et vinaigrettes


primula vulgaris et ficaire
La ficaire fausse-renoncule (Ficaria verna)
La ficaire fausse-renoncule (Ficaria verna)une belle touffe de feuillage
La ficaire fausse-renoncule (Ficaria verna) dans un pré

Notez qu’il existe des variĂ©tĂ©s horticoles sĂ©duisantes et bien moins envahissantes
 😉

14 commentaires sur “🌼 La ficaire fausse-renoncule

  1. J’ai cru aussi que j’allais me battre et gagner contre elle puis je me suis rendu compte que :
    – je suis certaine de perdre
    – elle mignonne
    – elle s’Ă©clipse complĂštement trĂšs rapidement pour laisser place Ă  mes printaniĂšres.

  2. Bonjour Malo, j en ai plein en dessous du grand tilleul dans le fond du jardin. Je voulais y planter des petites violettes odorantes pour leurs tenir compagnie mais aprÚs lecture de ton article, j hésite !! Bonne soirée.

  3. Elle est charmante et trĂšs trĂšs envahissante. DĂ©sormais on la retrouve un peu partout dans mon petit jardin. J’en enlĂšve quelques touffes ici et lĂ  sans espoir de m’en dĂ©barrasser, mais aprĂšs tout, c’est un assez joli couvre-sol

  4. Je l adore cette ficaire elle est en fleur au village maintenant prùs de la fontaine mais pas encore dans mon jardin
chez moi j ai pour l instant un tapis de violettes blanches 


  5. J’aime bien cette plante. Je ne la considĂšre pas comme une mauvaise herbe. Elle s’est invitĂ©e Ă  deux endroits chez moi et je la laisse tranquille. Elle n’envahit pas les environs. J’aime ses petites fleurs jaunes.

  6. Moi non plus je ne me bats plus depuis longtemps !
    Elle envahit mon petit jardin ,mais finalement elle est trĂšs jolie ,disparait seule et fait de petits chaussons aux pieds des plantes et les protĂšge ainsi des derniers froids !

  7. C’est toujours avec plaisir que je vois refleurir cette jolie petite plante et bien sĂ»r je la laisse s’installer. Je fais de mĂȘme avec la jacinthe des bois qui s’Ă©parpille un peu partout dans les parterres mais elle accompagne les narcisses, les tulipes et ce « doux » mĂ©lange me plait bien.
    Belle journée ici ensoleillée et un gros cùlin à Nala.

  8. D’annĂ©e en annĂ©e, cette jolie printaniĂšre prend ses quartiers sous ma haie de charme….c’est magnifique ! et assorti au forsythia tout proche ! Bernadette.

  9. Bonjour, chez moi aussi, elle apparaßt depuis quelques années dans un petit coin de ma haie. Je la laisse car elle apporte de la couleur à cet endroit et si elle déborde un peu sur la pelouse, la tondeuse se charge de la contenir .

  10. Bonjour,

    Cette petite fleur apparait au pied de mes noisetiers chaque annĂ©e au printemps. Il me semble qu’elle s’Ă©tale de plus en plus dans la pelouse mais je la laisse vivre sa vie car je la trouve mignonne 🙂
    Je ne connaissais pas son nom, merci de m’avoir Ă©clairĂ©e 🙂

    A bientĂŽt, CĂ©line

  11. bonjour. Je dĂ©couvre votre blog et je viens de lire cet article qui me renseigne sur une plante qui Ă  commencĂ© Ă  envahir un plateau bactĂ©rien oĂč poussait des adventices . J’aime les fleurs jaunes et ne suis pas tentĂ© de les arracher du coup . Cela dĂ©core ce coin Ă  l’ombre gratuitement .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *