Chroniques de mon jardin: Crocus tommasinianus

Il y a une semaine, il neigeait! Mais dès que le soleil est revenu, avec des températures soudain beaucoup plus douces, la végétation s’est réveillée. Les crocus botaniques sont parmi les toutes premières fleurs de fin d’hiver. Ce matin, j’ai observé émerveillée les premières abeilles qui se trémoussaient énergiquement autour des éclatantes étamines oranges!

les première abeilles de l’année se régalent de pollen dans les crocus tommasinianus ‘Ruby Giant’

Ces petits bulbes tout simples offrent une charmante floraison à l’allure très naturelle, rappelant la floraison des colchiques.
Elles s’ouvrent avec le soleil et se ferment quand il fait gris. Le feuillage est très fin et discret.

crocus
les première abeilles de l’année se régalent de pollen dans les crocus

Je préfère les blancs et les violets qui créent toujours de délicieuses harmonies mais il y en a aussi des jaunes lumineux!

crocus jaune

Plantés en petits groupes d’une même variété, ils font leur petit effet!
Des groupes juxtaposés, de différentes variétés dans des teintes blanc-violet plus ou moins soutenu, créent de jolis camaïeux.

crocus

Les crocus demandent un sol drainé, même sec et pauvre, et une situation ensoleillée. Néanmoins, le Crocus tommasinianus tolère la mi-ombre. Ils redoutent l’excès d’humidité qui ferait pourrir les bulbes.
Installés en automne, autour des vivaces et arbustes caducs ou en compagnie d’autres floraisons précoces, ils ne prennent pas de place et une fois installés, ils ne demandent aucun entretien!
Après la floraison, ils entrent en dormance et disparaissent, laissant la place à leurs voisines. Mais ils reviennent fidèlement chaque année, et toujours plus nombreux.

crocus

J’ai planté dans mes massifs de nombreux crocus tommasinianus, réputés pour se naturaliser facilement.
Ils se multiplient en effet spontanément en produisant de nouveaux cormes, mais c’est la première fois que j’en trouve un qui s’est ressemé spontanément dans l’herbe. Je suis ravie!
Et j’espère que ce n’est que le premier d’une longue série car les crocus sont vraiment superbes en tapis fleuris dans une pelouse, surtout si on marie plusieurs variétés formant de délicats camaïeux.
Je pourrais évidemment les aider un peu en divisant les cormes

un s’est installé dans la pelouse

Au bout de 4 ou 5 ans, quand la touffe devient très fournie, il est conseillé de la diviser. Pour ce faire, on déterre les cormes quand le feuillage a jauni, après la floraison. Après avoir séparé les bulbilles, on les replante la pointe vers le haut, à 10 cm de profondeur. Cela permettra de régénérer les touffes et leur redonner vigueur.

crocus

A la différence des autres variétés, les crocus tommasinianus se plaisent à l’ombre claire, dans un coin à l’ambiance de sous-bois.
Ils fleurissent en même temps que les perce-neige ou les nivéoles et aussi en compagnie des primevères des jardins (Primula vulgaris), des hellébores d’Orient et des pensées.

Il y a quelques années, presque tous mes crocus avaient disparus, passés sous les crocs de petits rongeurs. Depuis, j’en ai replanté mais je les ai entourés de bulbes de perce-neige et de narcisses pour les protéger car j’ai remarqué que les rongeurs ne touchent pas à ces bulbes là. Cette « barrière » de bulbes semble fonctionner puisque mes crocus se multiplient et ne se volatilisent plus!

Crocus tommasinianus et perce-neige à l’ombre claire
primula vulgaris et perce-neige, euphorbe et hellébore d’Orient, de bons compagnons pour les crocus
crocus tommasinianus Roseus
les première abeilles de l’année se régalent de pollen dans les crocus tommasinianus Roseus
crocus tommasinianus Roseus
les première abeilles de l’année se régalent de pollen dans les crocus tommasinianus ‘Ruby Giant’
crocus
les première abeilles de l’année se régalent de pollen dans les crocus tommasinianus
crocus
crocus tommasinianus ‘Ruby Giant’
crocus
crocus
crocus tommasinianus

Sur la terrasse, j’ai aussi planté quelques bulbes en pot. Ils ont passé l’hiver dehors et les voilà qui fleurissent!

crocus tommasinianus en pot

Nala creuse encore dans la pelouse… Peut-être veut-elle que j’ajoute des crocus dans ce trou?
Merci Nala! 😉

Nala creuse toujours dans la pelouse… Peut-être veut-elle que j’ajoute des crocus dans ce trou?

10 commentaires sur “Chroniques de mon jardin: Crocus tommasinianus

  1. Bonne idée, ton rempart !
    J’adore ces bulbes, eux n’aiment pas l’argile plombé d’ici sans doute, je viens de le comprendre à la lecture de ton article…
    Ca fait plaisir de les voir revenir ça et là, comme ce crocus à safran qui avait dispau depuis des années.
    Bises

    1. C’est certain, mais tu pourrais leur installer un nid bien drainé avec des graviers ou de la pouzzolane. Ou les mettre en pots ou encore sur une rocaille, ça fonctionne aussi! 😉

  2. coucou Malo, mon jardin est bien fleuri aussi de jolis crocus. En lisant ton article je ne savais pas qu’il y avait une telle variété! Chez moi ils sont groupés dans un petit sous bois et parsemé dans la pelouse côté moins ensoleillé du jardin. Comme ça fait du bien de voir leur retour annonçant l’arrivée de la belle saison. Je te souhaite une belle semaine.

  3. Bonjour Malorie, oh oui les premières floraisons sont un vrai plaisir. Hier, j’ai taillé mes rosiers et j’ai été surprise de voir déjà autant de coccinelles dans le jardin. Belle journée!

  4. Bonjour Malorie,
    Merci pour ce beau partage qui sent bon l’arrivée du printemps. Je trouve d’ailleurs qu’à chaque début de saison, et particulièrement au printemps et en automne, il y a une odeur particulière dehors et j’adore ça.
    Vos photos sont magnifiques.

  5. Bonjour,
    Ils sont vraiment magnifiques ces crocus et tellements annonciateurs du printemps.
    Pouvez-vous me dire pourquoi ceux de mon jardin étaient de couleur crème la 1ere année de leur plantation et aprés 2 ans ils sont jaune plutôt vif ?? Merci

    1. Bonsoir,
      Non, désolée, je ne sais pas expliquer cet étrange phénomène. Je sais que les semis ne sont pas toujours fidèles mais 2 ans c’est un peu rapide pour voir fleurir des semis spontanés je crois…

  6. Je me faisais la même réflexion. Dès que la neige a disparu, que les températures se sont élevées, les plantes ont commencé leur floraison. J’adore les crocus, je n’en ai pas assez. Il faudra que j’en replante.

  7. Comme cela fleure bon le printemps, saison de toutes les éclosions et renaissances diverses ; les couleurs , les odeurs , la sonorité , la nature nous offre ce qu’elle a de plus beau , le retour à la vie en couleur dans une clarté nouvellement revenue et le vrai plaisir de jardiner . Merci pour ces belles photos et ces conseils judicieux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.