Le massif de Gédéon

Ces dernières semaines, je vous ai détaillé différents massifs du jardin mais nous ne sommes pas encore allés dans tous les coins. Je continue donc avec le massif de Gédéon, ainsi baptisé car notre lapin, Gédéon, y repose désormais.
Sans cela, j’aurais pu l’appeler « le massif de Castor » car ce rosier en est la pièce maîtresse.

Hier, je vous montrais le massif de mon Homme, en pourpre et blanc, à gauche du portillon. Le massif de Gédéon est de l’autre côté, quand on part à droite du portillon par le petit chemin…

Le portillon de Park Allée

Sur ces photos de mi-juin, c’est le rosier liane, semis spontané de chez André Eve, qui illumine la coin de la palissade de ses petites fleurs blanches. Je le guide sur les fils tendus au-dessus de la palissade, le long du trottoir.
Le sambucus nigra est en fleurs lui aussi.

rosier liane, semis spontané du jardin d’André Eve
rosier liane semis spontané de chez André Eve
rosier liane semis spontané
rosier liane semis spontané de chez André Eve

A l’avant, on attend la spiraea ‘Anthony Watherer’ et le rosier ‘Castor’, mais on profite des adorables fleurettes rose doux de la bordure de géraniums asphodeloides.

Trop peu mis en valeur, caché derrière les papaver et une malva ‘Zebrina’, le somptueux rosier ‘Shéhérazade’.

malva ‘Zebrina’ et papaver
rosier ‘Shéhérazade’ – ‘Mademoiselle des Minuits’

C’est une obtention d’André Eve non commercialisée (pour l’instant) dont Béné a réussi 3 boutures pour notre plus grand bonheur! Il semble en pleine santé et vigoureux. Nul doute que l’année prochaine, il ne se cachera plus! Il grimpera sur la pergola!

rosier ‘Shéhérazade’
papaver et rosier ‘Shéhérazade’

Sa couleur est fabuleuse! J’aimerais le mener en grimpant, sur la pergola de Park Allée.

rosier ‘Shéhérazade’

Sur les piquets de Park Allée, il y a donc le semis spontané à petites fleurs blanches et le merveilleux ‘Shéhérazade’ puis enfin, ‘Roville’ que l’on voit ici.

rosiers de la pergola
rosier ‘Roville’
rosa ‘Roville’
rosa ‘Roville’ et sambucus nigra

Alors là, celui-ci, je me demande déjà comment je vais le maîtriser!
Taillé drastiquement au printemps, il est aujourd’hui complètement hirsute!
Je l’ai pourtant vu chez André, je le savais qu’il était vigoureux! A moi d’assumer les conséquences de mes achats intempestifs maintenant!

rosier ‘Roville’

A ses pieds, on trouve en pagaille un aster ‘Lutetia’, un persicaria bistorta, un géranium et le rosier ‘Young Lycidas’ (que je devrai encore une fois déplacer car il n’est pas mieux là qu’à son emplacement précédent).

rosier ‘Young lucidas’

Je me contenterai sans doute de l’avancer d’un mètre car je n’ai plus de place ailleurs pour lui je pense qu’il apprécie la compagnie de ‘Shéhérazade’ et de ‘Roville’.
J’aime ces mariages dans les mêmes gammes de couleurs, grosses fleurs pleines, grandes fleurs simples, bouquets de petites fleurettes…

rosa ‘Shéhérazade’ (bouture d’un rosier non commercialisé)

‘Gertrude Jekyll’ et ‘Rush’ sont en fait tout au fond du massif de Gédéon, contre la palissade, derrière la spirée.

rosiers ‘Roville’ et ‘Rush’ et ‘Gertrude Jekyll’
massif de Gédéon

‘Gertrude Jekyll’ se plaît bien là mais je ne profite pas assez de son parfum! Pour lui aussi je cherche une nouvelle place!

rosier ‘Gertrude Jekyll’
rosier ‘Rush’

Et la pièce maîtresse donc, le rosier qui trône au centre du massif, c’est ‘Castor’!
Nous sommes toujours mi-juin, il commençait sa floraison:

rosa ‘Castor’
rosier ‘Castor’ et géranium pyrenaicum

En bordure de massif, il y a donc les petits géraniums asphodeloides. Ils couvrent le pied du rosier ‘Yolande d’Aragon’.

rosa ‘Yolande d’Aragon’ et géranium asphodeloides
rosa ‘Yolande d’Aragon’
rosa ‘Yolande d’Aragon’

Et à côté de ‘Yolande d’Aragon’, il y a l’hydrangea quercifolia ‘Burgundy’ que j’ai finalement choisi car ses dimensions conviennent mieux à mon petit jardin que le magnifique ‘Snowflake’ qui me faisait littéralement mourir d’envie!

rosier ‘Yolande d’Aragon’ et hydrangea quercifolia

Encore plus à droite, il y a ‘Reine des Violettes’ mais est-ce encore la massif de Gédéon? On arrive ici au bord de la terrasse ronde…

reine des violettes
reine des violettes
sambucus castor reine des violettes william et catherine

Fin juin, la spiraea ‘Anthony Watherer’ fleurit…

rosier ‘Castor’ et spiraea ‘Anthony Watherer’
rosa ‘Castor’
rosa ‘Castor’ et ‘Yolande d’Aragon’ avec l’hydrangea quercifolia ‘Burgundy’
rosier ‘Yolande d’Aragon’

Et la clématite ‘Margareth Hunt’ escalade le sambucus’ défleurit.

sambucus et clématis

Le rosier ‘Rush’ se fâne mais à sa gauche, bientôt, fleurira l’hydrangea ‘Méga Mindy’.

rosa ‘Rush’

Début juillet maintenant: un peu partout, les hautes hampes des verveines de Buenos Aires filent à travers tout!

rosa ‘Roville’ et ‘Castor’

Le beau ‘Castor’ fleurit sans cesse.

rosier ‘Castor’

Mais sa voisine la spirée a eu vite fait de brûler au soleil! Il faut dire que c’était la canicule durant plusieurs jours.

spirée ‘Anthony Watherer’

La veronica ‘Charming Pink’ lance ses hampes vers le ciel.

rosa ‘Yolande d’Aragon’ et ‘Castor’, véronica ‘Charming Pink’

L’hydrangea quercifolia ‘Burgundy’ se fait remarquer…

hydrangea quercifolia ‘Burgundy’

Il a un très joli feuillage qui contraste avec la graminée et qui prendra des teintes pourpres à l’automne!

rosiers ‘Castor’, ‘Yolande d’Aragon’ et hydrangea quercifolia
rosier ‘Yolande’ et hydrangea quercifolia, rosa ‘Castor’ veronica ‘Charming Pink’

Dans ‘Roville’, la clématite ‘Wallenburg’ fleurit.

clématite ‘Wallenburg’ et rosier ‘Roville’

‘Margareth Hunt’ dans le sambucus aussi!

clématis ‘Margareth Hunt’

Le 8 juillet, la véronique ‘Charming Pink’ se colorait de rose soutenu tandis que palissaient les fleurs de ‘Castor’.

veronicastrum ‘Charming Pink’ et rosier ‘CAstor’

Hier, l’echinacea fleurissait presque aussi grand que moi!

Cette semaine, j’ai taillé la spirée. Elle refleurira! Et j’ai taillé les bouquets défleuris de ‘Castor’. Il est déjà en boutons pour renouveler sa floraison!
Les prochaines à fleurir seront les phloxs, les asters, l’hydrangea… Gédéon sera fleuri jusqu’aux gelées avec tout ça.

20 commentaires sur “Le massif de Gédéon

  1. Encore une superbe balade ce matin dans ton jardin Malo. J’avais déjà repéré Roville, Rush et Castor chez toi. Cet article me confirme qu’ils sont vraiment à mon goût. Ton association ‘Castor’ et ‘Charming Pink’ que j’avais également déjà notée, est juste magnifique ! Bises.

    1. Je pense surtout que j’ai le bon jardin, avec la bonne terre et la météo adéquate!
      Si j’avais les doigts verts, je ne raterais pas tant de semis à chaque fois! mdr
      Pour les couleurs, c’est inné! Hi hi hi… Non, je ne peins pas mais, enfant, j’adorais ça et j’ai fait mes humanités aux Beaux-Arts.
      Bon weekend, bises belges!

  2. Ce coin est juste merveilleux: il s’appelle le massif gédéon mais il aurait pu également s’appeler le coin andré: castor qu’on a ramené de pithivier le même jour, reine des violettes et cette clématite aussi il me semble pour toi, Roville et ce semis spontané de son jardin!
    J’aime beaucoup ce coin à cause de tout cela!
    Roville est indomptable, je l’ai en terrasse e il atteint déjà le haut pour sa 2ème année: il émet des tiges secondaires de folie, en deux semaines à peine! Mais il ne démérite pas, en fleurs depuis le début de la saison! Je l’adore avec sa couleur pep’s!
    Bisous

    1. C’est vrai que ce coin aurait pu s’appeler le massif d’André! mdr
      J’adore ‘Roville’! Mais je dois régulièrement lui couper des secondaires trop volubiles!
      Gros bisous

  3. Je retiens ce rosa Castor qui semble aimer toutes les compagnies, j’aime beaucoup aussi l’obtention d’André Eve, ah vraiment cet homme là est un génie, même ce qui pousse spontanément chez lui est une merveille. J’aime les associations que tu réalises, elles sont si raffinées. J’ai pris quelques notes sur mon calepin. Bisous

    1. Tu es bien organisée pour prendre des notes, moi je n’ai pas de calepin, je ne m’y tiens pas, j’oublie…. Et c’est tant mieux car je crois que ma wish list serait vite indécente! mdr
      Bisous

  4. Très joli massif! J’aime vraiment l’association de la graminee-rosier-hydrangea, chacun est mis en valeur par son voisin.
    Castor me plait beaucoup, en plus, j’aime bien son petit nom!

    1. J’aime bien aussi ces jeux de feuillages et j’aimerais en jouer davantage au jardin. Je trouve qu’il en manque et par endroits, j’ai trop de floraisons simultanées…
      Ah! Il y a toujours à améliorer au jardin comme ailleurs! 😀
      Bisous

  5. Castor a été mon plus grand coup de coeur chez toi, je le trouve vraiment merveilleux ! Je vois sur HMF qu’il est censé rester petit, mais chez toi il m’a semblé plutôt grand, non ? Tu dirais qu’il fait quelle hauteur ? Je vais le planter à l’automne, c’est sûr.

    1. Il ne faut pas croire ceux qui le disent petit!!! Ça non alors!!!!
      Enfin, si tu l’utilise en couvre-sol, peut-être restera-t-il assez bas, en effet, mais il s’étalera largement! Le mien fait des tiges de 2m en tout sens! J’envisage d’ailleurs de le planter sur un talus chez une amie!
      Chez moi, je lui ai mis un support en arc de cercle pour le maintenir dressé au milieu du massif, c’est pour cela qu’il se tient en buisson. Mais il mesure bien 130 à 150 cm de haut et encore plus de large! Prévois-lui une belle place surtout! Bises

  6. Bonsoir Malo ,ouh en regardant votre post à chaque photo je me disais que ce massif est fait dans les règles de l’art tout est en harmonie ,un coup de cœur pour « Shéhérazade « la couleur et sa fleur simple il est lumineux .Vos « Papaver une belle réussite chez moi cette année ils ne sont pas terrible ,.Le massif de Gédéon ont pourrait commenter chaque photo tant c’est un endroit enchanteur .
    Merci pour le partage et belle journée à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.