Chroniques de mon jardin : Bilan de Août 2022 (2/2)

Rétrospective des 10 derniers jours du mois d’août, après un été sec et des périodes de canicule…
Le jardin s’en sort plutôt bien dans l’ensemble. Le compostage de surface a préservé les massifs de vivaces et de roses.  Mais certains arbustes ne s’adaptent clairement pas au changement climatique et devront tôt ou tard être remplacés par d’autres, plus résistants à la sécheresse.

A l’avant-plan, rosier Mortimer Sackler
A droite, persicaria amplexicaulis Rosea
Sedum spectabile (Hylotelephium spectabile) et nepeta, des valeurs sûres en situation de sécheresse et canicule.
A l’avant-plan, le rosier Princesse Alexandra of Kent. A l’arrière, Bossa Nova.
Rosa Princesse Alexandra of Kent
La floraison bleu-violet des Perovskia devant le rosier Bossa Nova

Compostage de surface : tous les « déchets » de taille restent sur le sol dans les massifs et les protègent de la sécheresse.

Compostage de surface

Le géranium Katherine Adèle refait rapidement un nouveau feuillage après avoir été ratiboisé. Les déchets de taille couvrent le sol.

Le géranium Katherine Adèle
Rosa Princesse Alexandra of Kent
Rosier Mozart

Hydrangea arborescens Annabelle et anémones du Japon September Charm
Rosier Iceberg et clématis fargesii Summersnow

Les étés chauds et secs conviennent très bien au rosier Blush Noisette qui est plus florifère que jamais!

Rosier Blush Noisette
Rosier Blush Noisette
Rosa Blush Noisette

Rosa Sibelius
Rosa Belle des Fagnes
Rosa Belle des Fagnes
Rosa Opalia et anémones du Japon Honorine Jobert
Anémones Honorine Jobert
Rosa Sally Holmes
Rosa Cornélia
Rosier Astronomia
Rosier Astronomia
Heptacodium miconioides
Heptacodium miconioides en fleurs
Persicaria Red Baron, au centre et heptacodium à droite

La terrasse ronde avec l’acteur griseum
Rosa Félicia
Rosa Comte de Chambord
Rosa Comte de Chambord
Rosa Comte de Chambord
La terrasse ronde avec l’acer griseum
Le bel acer griseum
Sur la terrasse ronde
Sur la terrasse ronde
Persicaria Red Dragon

Schyzophragma hydrangeoides
Aster divaricatus

L’hydrangea paniculata Levana a bien souffert de la sécheresse, de même que les viburnum plicatum.

Hydrangea paniculata Levana
Hydrangea paniculata Levana
Viburnum plicatum Watanabe, grillé par la sécheresse
Petit berberis grillé par la sécheresse. Il va simplement laisser plus de place à la belle heuchera villosa
Hosta, hellébore et épimedium en bordure de massif
Rosa Jacques Cartier
Helianthus Lemon Queen
Aster et helianthus ‘Lemon Queen’ de Claudine
Rosa Puccini
Rosa Acropolis
Rosa William et Kate

Choisya White Dazzler
Rosa Félicia
Salvia officinalis
Pommier cordon
Épimedium
Origanum  Kent Beauty
Acer griseum au bord de la terrasse ronde
Rosa rugosa Ann Endt et Salvia officinalis purpurea
Rosa rugosa Ann Endt et Salvia officinalis purpurea
Pommier cordon
Pommier cordon
Pommier cordon
Pommes sur le pommier cordon
Aster
A l’avant-plan, à droite, le beau feuillage de la pivoine Itoh, et le rosier Opalia, sous le saule tortueux.

Persicaria amplexicaulis Rosea
Compostage de surface
Teucrium hircanicum
Sedum spectabile et nepeta

Compostage de surface

Teucrium hircanicum, Sedum spectabile et nepeta, rosiers Mozart et Princesse Alexandra of Kent
Teucrium hircanicum, Sedum spectabile (Hylotelephium spectabile) et nepeta
Rosa The Alexandra rose
Rosa The Alexandra rose
Chrysanthème, rosa Bossa Nova et perovskia
Rosa Charles Rennie Mackintosh et Bossa Nova
Rosa Bossa Nova
Sedum spectabile
Rosa Sally Holmes
Rosa Sally Holmes
Rosa Sally Holmes
Rosa Roville
Rosa Roville
Rosa Rush
Rosa Thérèse Bugnet
Rosa Opalia
Anémones du Japon et hydrangea arborescens Annabelle, aux têtes un peu grillées par le soleil
Anémones du Japon September Charm

5 commentaires sur “Chroniques de mon jardin : Bilan de Août 2022 (2/2)

  1. Bonjour,
    Chez moi, l’hydrangea Levana se porte très bien. Juste les fleurs qui ont Bruni plus vite. A côté se trouve Viburnum plicatum Shoshoni, magnifique grâce à deux arrosages. Par contre les cornus kousa Christine et Venus sont très tristes à voir. Et je vais perdre le superbe cornus controversa variegata qui avait déjà souffert des étés 2019 et 2020. Énormément de branches sont mortes et j’ai dû tailler une grande partie. Je crois qu’il est condamné. Le reste s’en sort aussi assez bien grâce aux broyats de feuilles et branches. Merci pour vos photos

  2. Coucou Malorie,
    Ton jardin paraît effectivement avoir bien tenu tête à la sécheresse.
    Chez moi dans l’ensemble je ne peux pas me plaindre. Les rhododendrons reprennent du poil de la bête, sauf un qui est mort, mes hydrangeas aussi ainsi que mes rosiers et pour le reste j’attends. Je n’ai bien sûr pas arrosé.
    Merci pour tes reportages.

  3. Bonjour Malorie,
    Votre jardin reste bien fleuri et vert par rapport au mien qui a beaucoup souffert de la sécheresse ici en Haute-Loire. Seuls les rosiers s’en tirent bien. Je pense que mon sureau Black Lace, dont les feuilles et les fleurs pendent lamentablement, n’y survivra pas. Comment s’en sort le vôtre?
    Heureusement les orages de ces derniers jours ont permis au gazon de reverdir et aux asters de mettre un peu de couleur au jardin.
    Je viens de regarder en replay l’émission  » jardins et loisirs » diffusée le 4 septembre, et il me semble avoir reconnu votre jardin dans lequel Luc Noël présente l’émission, avec votre bel Heptacodium, le rosier Astronomia et la jolie cabane…
    Merci pour toutes vos publications que j’ai toujours grand plaisir à découvrir.

    1. Bonjour,
      Le feuillage de mon sureau va bien, en revanche, il n’a pas fleuri. :/
      C’était bien des vues de mon jardin dans l’émission Jardin et Loisirs 😉 Bien vu!
      Lux Noël et son équipe sont venus chez moi pour prendre quelques images de plantes ayant souffert de la sécheresse et finalement, ils ont décidé d’y tourner toutes les séquences d’introduction des différents sujets de l’émission.
      Merci pour votre message, Bon week-end

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.