Chroniques de mon jardin : juin 2022

Je retrouve ce brouillon d’article rédigé fin juin, que j’avais oublié de terminer et de publier…  Pourtant, il y avait beaucoup de jolies choses au jardin la dernière quinzaine de juin… Trop de choses à vous montrer sans doute puisque je n’arrivais pas à trier mes nombreuses photos…
Retour en images vers le début de l’été, quand les rosiers étaient à leur apogée…

L’allée des roses

Rosa Mortimer Sackler
Rosa Mortimer Sackler
Rosa Mortimer Sackler
Rosa Mortimer Sackler
Le rosier Mortimer Sackler a eu chaud…

Je n’ai pas pu me résoudre à couper toutes les fleurs fanées des pivoines car  je trouve que leur montée en graines est assez jolie, en forme de chapeau de bouffon.

Pivoine Bowl of Beauty et fructification des alliums nectaroscordum

J’ai à nouveau pincé certaines vivaces: asters, phlox paniculata, persicaria microcephala, dendranthema (ou chrysanthemes vivaces)… Afin qu’elles fassent des pousses moins longues et se ramifient. Cela retardera juste un peu la floraison.

C’est le même résultat quand on récolte ses aromatiques pour cuisiner : on pince le basilic, la verveine, le romarin… et cela augmente la production. Le jour de l’anniversaire de mon fils, qui fêtait ses 20 ans, j’ai montré cela aux jeunes qui préparaient les mojito : on ne se contente pas de prendre les feuilles de menthe, on coupe les tiges pour les forcer à se ramifier.

Pincer les vivaces à floraison tardive une seconde fois
Rosier Salet
Rosier Petit Bijou, une obtention André Eve qui sera mise au commerce cet automne (possibilité de précommandes dès maintenant chez Roses André Eve)
En avant-plan, rosa Mozart
Rosier Mozart et rosier Princesse Alexandra of Kent
Rosa Princesse Alexandra of Kent
Rosa Princesse Alexandra of Kent
Rosa Mozart
Rosa Mozart

Rosier Princesse Alexandra of Kent et nepeta
L’allée des roses avec en avant-plan, le rosier Bossa Nova (syn. The Faun)
L’Allée des roses

Rosa Astronomia, et Sally Holmes
Rosa Astronomia
Rosa ‘Astronomia’

Rosier Sally Holmes
Rosa Sally Holmes
Rosa Sally Holmes et hydrangea arborescens Hayes Starbust
Rosiers Gentle Hermione et Roville
Rosiers Belle des Fagnes, Gentle Hermione et Roville
Rosa Roville
Rosier Roville
Rosa Roville
Rosa Reine des Violettes
Géranium thustonianum et rosier William et Kate
Campanula persicifolia
Sambucus nigra Black lace et sa clématite ‘Margareth Hunt’
Sambucus nigra Black Lace et clématis Margareth Hunt
Rosa Théo et rosa Tapis Volant, devant le rosier Charles de Mills
Clématis Henryana
Coccinelle
Rosa Félicia
Rosa Félicia
Rosa Félicia
Rosiers Félicia et Acropolis
Papaver somniferum et phlomis russeliana
Phlomis russeliana
Rosa Ariel
Rosa Petit Bijou
Camomille, rosa Ariel et rosa Petit Bijou (obtentions André Eve par Jérôme Rateau)
Linaria purpurea et rosa Iceberg clg sur fond de hêtre pourpre
Rosa Cuisse de Nymphe
Rosa Ballerina et Blush Noisette
Rosa Blush Noisette
Rosa Iceberg

L’allée des roses
Rosa Bossa Nova (The Faun)
Rosa Bossa Nova (The Faun)
Rosa Bossa Nova (The Faun)
Rosa Bossa Nova (The Faun)
Rosa Bossa Nova (syn. The Faun)
Rosa The Generous Gardener
Rosa The Generous Gardener
Rosa The Generous Gardener
Rosa The Generous Gardener
Rosa The Generous Gardener

Rosa Cuisse de Nymphe devant la cabane et rosa Narrow Water sur la cabane
Rosa Kathleen
Phlomis russeliana, capsules de graines de pavot

Rosa Sibelius
Rosa Sibelius a côté de l’acer griseum
Rosier Sibelius
Rosa William et Catherine

Cotinus, cornus florida Rainbow, rosier Ghislaine de Féligonde, persicaria amplexicaulis
Persicaria amplexicaulis Blackfield
Vers le fond du jardin…
Le massif jaune
Clématis recta

Clématis Prince Charles
Clématis Prince Charles, hosta Sieboldiana Elegans, épimedium…

Rosier Jacques Cartier

Rosa Munstead Wood, crucianelle (phuopsis stylosa)
Rosa Munstead Wood

 

Rosa Belle de Sardaigne

 

Rosa Toul

Rosa Princesse Alexandra of Kent
Monardes devant Rosa Princesse Alexandra of Kent
Rosa Little white Pet
Rosa Little white Pet

Rosa Bossa Nova dans l’allée des roses
Hydrangea arborescens Annabelle et rosa Kosmos
Rosa Kosmos
Rosier Kosmos
Rosier Kosmos
Rosier Kosmos

Rosiers Cuisse de Nymphe avec Constance Spry en arrière-plan
Rosier Cuisse de Nymphe
Nala au jardin
Rosier Cuisse de Nymphe
Rosier Théo
La terrasse ronde
Pommier cordon
Semis de Brisa média et erigeron entre les pavés de la terrasse ronde
Semis de Brisa média entre les pavés de la terrasse ronde
Rosa Sibelius, géranium thurstonianum
Pommier cordon

Rosa Gentle Hermione et clématis viticella Black Prince
Rosa Gentle Hermione
Hydrangea arborescens Hayes Starbust et rosa Sally Holmes

Campanule lactiflora Loddon Anna
Clématis
Le massif jaune
Cotinus pourpre et cornus florida Rainbow
Rosier Opalia
Rosier Opalia
Rosa Roville
Sambucus nigra et clématis Margareth Hunt
La terrasse ronde avec l’acer griseum et le rosier Sibelius
Ma belle Nala au milieu des fleurs…
Pommier cordon
De belles pommes sur le pommier cordon

Rosa Mortimer Sackler
Papaver orientalis à l’avant-pla, hydrangea Annabelle à l’arrière
Nala, ma toute belle qui s’étire…

Rosa Wollerton olé Hall devant rosa Ghislaine de Féligonde

La terrasse ronde avec l’acer griseum qui offre une ombre bienvenue
Rosa Jacques Cartier
A côté de l’acer griseum, rosa Sibelius

Rosa Astronomia et Roville

Fin juin, j’ai rasé certains géraniums vivaces au feuillage fatigué. Un nouveau feuillage se forme rapidement, parfois suivi d’une nouvelle floraison.
J’ai ôté toutes les fleurs fanées des rosiers remontants, pour stimuler l’apparition de nouveaux boutons floraux.
J’ai supprimé aussi celles des rosiers non-remontants (ceux qui ne fleurissent qu’une seule fois par an), qui ne fructifient pas en automne.

Rosier Félicia

30 commentaires sur “Chroniques de mon jardin : juin 2022

  1. Bonjour Malorie, merci pour cette balade fleurie. Il me reste une petite place au jardin et j’hésite entre Petit bijou et Castor qui me plaisent tous les deux. Lequel choisirais-tu et pour quelles raisons? Bonne journée.

    1. Me demander de choisir entre Castor et Petit Bijou?
      Castor est bourré de qualités, très sain, très florifère et tout et tout… Il forme un arbuste assez volumineux ou un large couvre-sol avec ses longues branches souples. Il faut lui laisser de la place.
      J’ai évidemment moins de recul sur Petit Bijou puisque je l’ai testé dans mon petit potager depuis 2 étés seulement mais il me ravit et en plus c’est mon filleul, que nous avons baptisé à l’entreprise Roses André Eve cet été donc j’ai une affection toute particulière pour lui. Il reste plutôt petit et sera idéal en bordure…
      Alors selon la place dont tu disposes, je pense que ce sont avant tout leurs dimensions qui vont t’aider à trancher 😉
      J’ai écrit un article de blog sur chacun d’eux si ça peut aider… 🙂
      Mais je les recommande vraiment tous les deux! (Attention Petit Bijou ne sera disponible qu’à partir de cet automne et on peut d’ores et déjà le précommander chez André Eve!).

      1. Merci beaucoup pour ta réponse qui va m’éclairer puisque j’ai peu de place. Donc ce sera la petite nouveauté que je vais précommander. Belle journée.

  2. C est toujours un enchantement de regarder votre jardin surtout qu en ce moment le mien sèche au soleil avec ces températures épouvantables. Je vous souhaite ainsi qu’à tous nos amis jardiniers, une très belle journée.

          1. 400 ?! Wow je pensais plus . Ben chapeau car tu as su donner l’illusion d’espace . Pas si simple à réaliser

  3. Bonjour Malorie, c’est toujours un réel bonheur de lire et de voir les photos de votre beau jardin avec tous les détails des plantes.
    Vos rosiers sont magnifiques ! Les phlomis russeliana sont splendides chez vous.
    Les miens ne démarrent pas depuis trois ans qu’ils sont plantés. Ils restent chétifs.
    Terre argileuse ? Merci et belle journée

  4. Bonjour Malorie,
    Votre jardin est magnifique…mais pour moi ..la plus belle rose de jardin c’est Nala.
    Je vous souhaite une belle journée et bonne amusement parmi les fleurs.

  5. Très jolis ces rosiers en juin mais comment sont tes remontants maintenant, quels sont ceux qui tiennent le coup ?
    Je suis démoralisée par tous ces rosiers en ce moment dont les fleurs fanent déjà à peine ouvertes sous l’effet de la chaleur. L’arrosage bien sûr n’y change rien , puisque c’est l’air chaud et sec qui en est la cause .
    Je signale cependant que seuls qq rosiers résistent et refleurissent et ne sont pas atteints par la maladie des tâches noires : Guirlande d’amour , Sourire d’orchidée, Clair matin. je suis en région parisienne, sol neutre , petit jardin ensoleillé.

    1. C’est-à-dire qu’il est tout à fait normal que la plupart des rosiers remontants fassent une pause entre deux vagues de floraisons. Juillet n’est pas le mois des roses au jardin. Certains offrent une floraison continue si on supprime les fleurs fanées au fur et à mesure mais tout de même, ce n’est pas une généralité.
      J’ai d’ailleurs, fin juin, taillé tous mes rosiers pour favoriser une belle remontée, en sachant fort bien qu’il leur faudra quelques semaines pour former de nouvelles tiges florales. Ils fleuriront environ 7 à 8 semaines après la taille estivale. J’ai parfois même supprimé des boutons prêts à éclore, puisque de toute façon je repartais vers Strasbourg début juillet et que je ne serais pas là pour profiter de ces fleurs. C’est ce que je conseille de faire à ceux qui partent en vacances… De retour en Belgique depuis 1 semaine, j’ai encore pas mal de fleurs sur The Fairy, Castor, Petit Bijou, Narrow Water, Mozart, Marie Pavic, Roville, Opalia, Bossa Nova, Geoff Hamilton,… et d’autres ont déjà quelques nouveaux boutons prometteurs comme Sibelius, Astronomia, Puccini,…
      Si chez toi les rares fleurs qui s’ouvrent encore en ce moment fanent aussi vite sous l’effet de la chaleur, inutile de les laisser s’épuiser. Je les supprimerais dès maintenant, pour favoriser une belle remontée en septembre.
      Je n’arrose pas du tout mes rosiers bien installés, seulement ceux qui sont au jardin depuis moins de 2 ans et ceux qui sont en pot. Chaleur et humidité combinées favorisent les maladies. Tu sais sûrement qu’il ne faut pas mouiller le feuillage des rosiers et si possible arroser le soir tard, à la fraîche. 1 à 2 arrosages abondants par semaine, en période de sécheresse et canicule, mais pas plus.
      Bon courage! 😉

      1. merci Malo pour tes conseils, je vais donc couper un peu plus.
        aujourdhui 20 juillet il se met enfin à pleuvoir, quel bonheur pour le jardin , mais il faudra dès qu’il fera sec que je pulvérise sur les rosiers un produit au soufre sinon la maladie des tâches noires sévira , j’ai pourtant des rosiers ( surtout  » anciens  » ) qui sont réputés résistants

  6. Bonjour Malorie .C’est un bain de fraicheur votre article par ce temps caniculaire .Oh il fait bon de se plonger dans vos photos et Nala s’étire de bonheur .
    Je vous remercie de vos conseils et les noms des rosiers et plantes .
    Je vous souhaite une belle journée .Emmanuelle

    1. Merci beaucoup Emmanuelle pour votre gentil message! Aujourd’hui, Nala est vautrée sur le carrelage dans la maison. Je m’y allongerais bien avec elle 😉
      Prenez soin de vous et passez une belle journée.

  7. Bonjour Malorie

    La visite de votre jardin fait un bien fou…je reflechi- à défaut de travailler au jardin- a faire plus d allées dans mon jardin, cela permets d avoir accès au rosiers et de bien les voir tous….Merci de ce beau feedback sur votre jardin…Encore plein d idées merci et bel été

    1. Bonjour, avec les années, c’est ce que je fais. De moins en moins d’espace pelouse (qui de toute façon est affreuse) et de plus en plus d’allées de passage avec des massifs partout.

      1. Oui c’est vrai que la pelouse c est affreux… et en plus il faut tondre….et tuer ainsi les malheureux insectes qui traversent sans regarder…vive la fauche tardive ou alors partout des îlots de diversité…

  8. Coucou Malo. Merci pour ce super reportage au pays des roses. Elles étaient en super forme cette année. Ton acer griseum devient de plus en beau; j’adore son écorce. Bisous.

  9. Bonjour Malorie,
    Je vous remercie de partager votre passion des jardins. Le vôtre est merveilleux et très inspirant. Vos photos sont superbes et bien détaillées. J’y puise des idées pour enjoliver mon jardin en Belgique.
    Sonia Abraham

  10. Bonjour Malorie. Très agréable reportage et belles photos. Il est vrai que les rosiers ont été particulièrement prolifiques en juin et j’attends avec impatience la floraison suivante. Moi non plus, je n’arrose pas mes rosiers, mais je remarque quand même que certains ont l’air d’avoir soif et des feuilles (que j’enlève)d’un jaune pâle apparaissent.
    Sais-tu comment faire des pousses du géranium ‘Catherine Deneuve’ (pour Maryse) car je n’ai trouvé nulle part sur le web une quelconque explication?
    Merci d’avance.
    Bonne journée moins chaude!

    1. Bonjour Françoise,
      La remontée florale des rosiers sera satisfaisante aussi je crois, ils portent de jolis boutons…
      Je pense que Sylvie Fontaine ou Pascale Rahir pourraient mieux te renseigner.
      Belle fin de semaine.

  11. Superbe!!! Peut-on pincer un bébé aster (little carlow) qui a été planté ce printemps mais qui s’est déjà bien développé? Bel été à toi chère Malorie, Cécile

    1. Bonjour,
      Je répond un peu tard, de retour de mes vacances… Il n’y a pas de soucis si tu as pincé fin juillet ce jeune aster et c’est très bien aussi si tu ne le fait que l’été prochain… Mais je ne le ferais plus en ce début d’août…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.